10 antidotes contre la manipulation des masses pour les citoyens qui sont prêts pour “autre chose”

“Armes silencieuses pour guerres tranquilles”. Les 10 stratégies de manipulation, selon Chomsky.

Complétés par les “antidotes”, proposées par Prof. Michel de Kemmeter

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique.

ANTIDOTE: Stratégie de l’ATTENTION

De bonnes perceptions, et le discernement passent par une (re-)connexion: ancrage (racines, contact avec son ressenti corporel), en empathie et résonance avec les autres et avec le vivant qui nous entoure. Inspiration aussi avec sagesses et reliance inspirées (lectures, méditations, maitres spirituels,…). Souvent “faire le vide”, ouvrir des temps et espaces d’intériorisation. Matin et soir si possible. Cela permettra de détecter les informations dont vous aurez besoin. Instinctivement, intuitivement.

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter.

ANTIDOTE: Stratégie de l’ALCHIMISTE

Créer un problème, découvrir un “bug, un bins ou encore, un souci” — invite à la créativité. Ne jamais prendre “pour argent comptant” ce qu’on nous sert comme solution toute faite. TOUJOURS challenger et trouver alternatives smart, pleine de bon sens, ouvrant sur univers riches en valeurs humaines et profondeurs vertueuses. Ce seront les petits grains de sable dans une machine à broyer le libre arbitre et libertés individuelles. Transformer le plomb en or, le problème en opportunité. A chaque fois, voir la valeur dans le défi.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

ANTIDOTE: Stratégie de l’ALTERNATIVE ABONDANTE

A chacun de choisir. Rester accroché aux peu de certitudes qui restes — en apparence — qui ne sont en réalité que des leurres. Ou bien, de se connecter à la vague émergente de la “Nouvelle Terre”: ces communautés qui se rassemblent avec pragmatisme et cœur pour construire à côté de la maison qui brûle, ce paquebot qui sombre inexorablement. Venez avec vos idées, passions, ressources, et construisons ensemble ce monde auquel nous aspirons tant. La clé est d’activer des ressources sous-utilisées. Il y en a partout. Et en premier, le potentiel humain.

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

ANTIDOTE: Stratégie de l’INSPIRATION INSTATANEE

Sachez-le une fois pour toutes: la nature humaine (individuelle et collective) est lente, conditionnée, peureuse. Il n’y aura pas de changements venant “d’au-dessus”. Jamais. Oubliez cela. Ne croyez aucune de leurs promesses. Tout est faux, tout est creux. Ne faites confiance qu’à votre inspiration instantanée. Posez-vous, respirez, ancrez-vous bien en terre, et demandez inspiration. Attendez,… et recevez ces signaux, ces inspirations, ces idées ou synchronicités qui vous permettent d’agir tout de suite. Sans attendre de fausses promesses. Comme l’oiseau, qui instinctif, bien relié à son environnement, fait exactement ce qu’il faut pour avancer.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans.

ANTIDOTE: Stratégie de la MATURITE

Même un enfant — si on lui parle en termes simples mais clairs — peut tout comprendre. Même, et surtout, les sagesses et éléments de bon sens. Particulièrement les jeunes et adolescents sont perméables aux nouveaux concepts de durabilité et régénération — nettement plus que nous. Ils vont nous apprendre énormément. Et… cela réveille aussi dans les générations précédentes, des nouvelles compréhensions et sagesses. Essayer cette qualité de conversation, c’est adopter. Et parler mature invite les autres aussi à se sentir intelligents. Le pain et les jeux oui, c’est sympa — mais la conversation mûre c’est bien aussi, sans se prendre la tête.

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

ANTIDOTE: Stratégie du VRAI PRAGMATISME

Contrairement au “faux pragmatiques” — ils sont partout — Faites la part des choses, ne pas amalgamer émotions et faits, inspirations et chiffres, informations et interprétations. Mettez bien chaque élément dans chaque case correspondante. Et oui, vous serez constamment tiraillés d’un coté à l’autre, à mélanger tout avec tout. A chaque fois, respirez, et ramenez chaque chose dans sa case, et reprenez… dans l’ordre. Quitte à froisser les égos. Tant pis pour eux. Aussi, un moment ça va calmer le jeu et rassurer tout le monde. Enfin quelqu’un qui sait garder “la tête froide”. Chiffres et faits concrets à l’appui.

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures.

ANTIDOTE: Stratégie du DISCERNEMENT

Informez-vous, vérifiez les informations, chiffrez les enjeux, challengez avec des faits concrets, allez voir sur le terrain. Respirez et sentez ce qui est juste de ce qui sonne faux. Développez votre ressenti intérieur pour faire la part des choses. Quitte à se tromper au début (non, ce n’est pas grave) — aiguisez votre regard, affinez votre intuition, écoutez votre instinct. Ne perdez plus de temps à vous perdre dans le “bruit” ambiant. Ne suivez plus que “ce qui est juste, et juste pour vous”. Le discernement offre un gain de temps absolument colossal.

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

ANTIDOTE: Stratégie de la SAGESSE

Ce qui est cool: c’est se relier entre générations, entre cultures, apprendre de chacun, se développer soi, augmenter sa puissance personnelle en apprenant de chaque événement, de chaque rencontre même (et surtout) humble. Ça, c’est la vraie classe. Donner de vous-même, en générosité reliée. Sans jugement. Tout et chacun qui nous entoure est sacré, sur un chemin d’évolution unique. Respect. Développons une sagesse de tous les jours, de savoir vivre et savoir être — en toute simplicité. Cette nouvelle sagesse deviendra attractive.

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action.

ANTIDOTE: Stratégie de la PUISSANCE PERSONNELLE

C’est très facile de pousser quelqu’un de faible en position de victime, de coupable. Mais c’est à chaque fois une invitation à transcender, à se relever, à crier sa puissance unique — à exister en vrai. Au début on en reçoit “plein la face”, mais petit à petit, cri après cri, chacun peu commencer à exister dans sa puissance unique.. et deviendra un référent, une balise de lumière, peu importe l’âge, le passé ou l’origine. Tout le monde ne réussira pas. Mais secretement, chacun de nous aspire à se relier à un cercle de solidarité, d’espoir, porteur d’avenir. Une fois goûté à cette “source”, même en petites gouttes, la puissance augmentera de jour en jour. Certes elle sera testée au jour le jour, mais restez connectés — et votre puissance augmentera à chaque événement successif.

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. “Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.”

ANTIDOTE: Stratégie du “JE SUIS”

Exister en vrai. Manifester votre réelle nature — parfois totalement différente des autres. Cela passe par une connaissance de soi, du fonctionnement de l’humain, du monde, de la nature. Apprenez, osez faire du “hors piste”, découvrez. Surtout, découvrez des mondes totalement hors de votre zone de confort. Acceptez votre passé, nettoyez vos poids et névroses, transformez le tout en qualités, et ouvrez-vous à votre vraie puissance. Non pas de l’égo, mais reliée au monde: à la terre-mère, et au projet commun de cette humanité qui est entrain de devenir adulte.

Avec des extraits de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » attribué à Noam Chomsky sur base de son livre “ La fabrication du consentement “ de Noam Chomsky & Edward Herman Editions Agone

Prof. Michel de Kemmeter

www.clubofbrussels.org

www.extrapeneurs.org

Expert in economic transition, keynote speaker, author, consultant and investor. Professor @VUB Vesalius College. Inventor of “Systemic Economy”.

Expert in economic transition, keynote speaker, author, consultant and investor. Professor @VUB Vesalius College. Inventor of “Systemic Economy”.